CACHER LE MODE D'EMPLOI

Mode d'emploi


Au moyen du menu déroulant « localisation » sélectionnez la commune qui vous intéresse. Par défaut c’est l’ensemble du territoire de PMCA qui est sélectionné.
Ensuite reportez  vous sur la liste des cartes disponibles. Chaque choix est représenté par 3 pictogrammes.

  • Celui de gauche fait apparaître une lettre, il correspond au type de carte que vous pouvez visualiser. Pour avoir une idée générale de la signification des différentes lettres reportez vous dans la foire aux questions (FAQ) et choisissez la rubrique 6 : à quoi correspondent les types de cartes .
  • Celui du centre vous montre un pictogramme représentant le type de source sonore
  • Celui de droite vous précise s’il s’agit du bruit pondéré sur 24h ou du bruit moyen nocturne.
  • Le dernier bouton vous permet de visualiser ou télécharger la carte au format PDF.

Lorsque vous passez le pointeur sur ces icones un rappel de sa signification apparaît.
Enfin lorsque la carte a été sélectionnée en cliquant sur une ligne de pictogrammes

  • La carte choisie est affichée dans la partie inférieure de l’écran pour tout le territoire de la commune. Actionnez l’ascenseur pour la faire apparaître
  • Sur la droite dans la rubrique zoom apparaît un découpage de la commune. Si vous souhaitez plus de précisions cliquez sur le secteur qui vous intéresse. Dans la partie inférieure le zoom sélectionné remplace le territoire communal.

Certaines cartes ou Zooms ne sont pas publiés. Cela signifie que sur la totalité du territoire concerné le niveau de bruit est inférieur au seuil le plus bas de représentation.

Localisation

infos ???

Cartes disponibles

Zoom : zones disponibles

Sélectionnez la zone vous intéressant

carte des bruits

Les cartes de bruit résultent d’une volonté Européenne de définir une approche commune de l’exposition au bruit des populations.

Traduite en droit français, la directive 2002/49 CE préconise un état des lieux, présenté sous forme cartographique et destiné à l’information des populations du territoire étudié.

Les cartes sont établies sur la base d’une exposition sonore moyenne annuelle.

Seules les nuisances liées aux différents trafics (aérien, ferroviaire, routier…) et, plus largement, à l’activité économique, sont reportées sur les cartes de bruit. Les nuisances sonores de voisinage, comme la proximité d’une boîte de nuit par exemple,  ne font pas partie du champ de l’étude.

Par ailleurs, de nombreux élus de l’Agglomération ont pointé une limite à ces cartes établies selon les critères légaux. En effet, sur le territoire, la gêne occasionnée par le bruit ambiant est plus sensible aux habitants en été, en raison de l’accroissement du trafic routier et de la nécessité d’ouvrir les fenêtres par grande chaleur.

C’est pourquoi, afin d’alimenter la réflexion sur le Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement, qui doit faire suite aux cartes de bruit, les élus communautaires souhaitent faire réaliser en complément des cartes spécifiques à la saison estivale.